Comment faire son propre savon ?

De nos jours, nombreux sont ceux qui sont conquis par le savon fait-maison. Plus économique, 100% naturel et éthique, il est aussi source de bienfaits insoupçonnés. Comment s’en fabriquer ? Nous allons vous livrer notre secret.

Le savon fait-maison, la nouvelle tendance

Le concept du savon fait-maison est de plus en plus apprécié à notre ère où nombreux produits sont connus pour provoquer des effets secondaires à cause de leurs composants chimiques. En effet, contrairement aux savons classiques, celui-ci ne nous veut que du bien. Il répond entre autres aux besoins de la peau en termes de nettoyage, d’hydratation et de protection, car il est riche en glycérine végétale, en vitamine E, en vitamine A et en squalane. Grâce à lui, il n’est plus nécessaire de s’acheter un gel pour corps ou du lait corporel.

En outre, ce produit est entièrement bio et écologique. Il a le vent en poupe surtout auprès de nos grands protecteurs de l’environnement. Effectivement, contrairement aux savons industriels, il suffit de très peu d’énergies et peu d’eau, voire aucun, pour le concevoir. D’ailleurs, il ne contient aucun conservateur ni parfum de synthèse, ces composants jugés dangereux pour la santé humaine et pour la planète. Et il est intégralement biodégradable.

Mais ce qui est encore plus agréable avec le savon fait maison est son côté personnalisable à l’infini. Sa forme, sa couleur, son parfum, ses motifs et même ses composants se font en fonction du goût de chacun.  

Les ingrédients à privilégier :

Le savon fait-maison est gage d’une consommation saine, car il se compose uniquement d’ingrédients naturels. Pour en fabriquer, il vous faut à la base

-Un ou plusieurs corps gras comme l’huile végétale, le beurre végétal, de la graisse animale ou autres.

  • -De la soude
  • -De l’eau

Vous pouvez ajouter à ces ingrédients de base quelques produits en plus comme :

  • -D’autres huiles ou beurres pour rendre le savon plus gras.
  • -Du colorant. Préférez pour celui-ci les produits minéraux ou végétaux aux colorants chimiques.
  • -Du produit exfoliant qui se trouve dans les placards de votre cuisine comme du marc de café, du sel marin, des graines de fruits, etc.
  • -Une huile essentielle de votre choix afin d’ajouter plus de vertus à votre savon, mais aussi pour lui offrir une senteur agréable. Sinon servez-vous des fleurs, des plantes ou d’algues séchées…
  • -Enfin, un peu de lait pour le rendre plus doux et crémeux.

Nous allons vous donner un exemple concret pour nettoyer le corps à reproduire sans modération chez vous : le savon maison “exfoliant”. Pour ce faire, vous aurez besoin de 132 g d’huile de coco, 100 g d’huile de tournesol, 100 g d’huile de colza, 46,6 g de soude, 120 g d’eau, 2 càc de marc de café et 2 càc de cacao en poudre.

Une fois que tous les ingrédients sont en mains, mélangez les huiles que vous avez (coco, tournesol et colza), la soude et l’eau dans un récipient en verre. Au moment de la trace, versez y le marc de café et le cacao en poudre. Refaites le mélange jusqu’à obtenir un corps bien homogène. Ça y est, votre savon exfoliant est prêt à entrer dans le moule de votre choix ! Mais n’oubliez pas de le sécher durant environ 6 semaines minimum.

Le savon fait maison a l’avantage de se conserver très longtemps à condition de le mettre dans un endroit sec et à l’abri de l’humidité. Vous pouvez même ranger ce que vous n’avez pas encore utilisé dans un placard, un tiroir ou dans l’armoire pour parfumer votre garde-robe d’une fragrance naturelle.

La saponification à froid :

Si le savon industriel s’obtient par saponification à chaud (120°), le savon fait maison lui, s’obtient par ce que l’on appelle la “saponification à froid”. Il s’agit d’une méthode artisanale vieille comme le monde pour élaborer du savon surgras riche en glycérine végétale.

Son but est de mélanger un corps gras (les huiles végétales ou animales) avec une base forte (la soude) à température ambiante. Une réaction chimique a ensuite lieu lorsqu’un des réactifs agit sur l’autre. Généralement, c’est le corps gras qui agit sur la soude, car une fois saponifié à froid, le savon ne doit plus en contenir.

Une fois que l’on a obtenu cette réaction chimique, il faut laisser le temps au savon de durcir. Ce temps de séchage est toujours lent, car il peut prendre 1 mois à 6 semaines au minimum pour un savon de 100 grammes.

Il est à noter que dans cette méthode, tout se fait à la main par respect de la nature, des composants naturels du savon et surtout de la créativité de son fabricant. C’est ce qui fait la réputation des savons faits maison comme le savon de Marseille ou le savon d’Alep.

Alors, que diriez-vous de ressentir la douce caresse de la nature sur votre peau ?  

Comment faire son propre savon ?
5 (100%) 1 vote

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *