Ce qu’il faut savoir avant de casser une cloison

Parfois, quand on veut faire des aménagements comme agrandir une pièce par exemple, il faut casser des murs. De plus, actuellement, avoir un grand espace est très tendance. Tout le monde s’oriente vers un style moderne où toutes les pièces sont réunies dans une même salle. Mais peu importe, casser une cloison ne se fait pas sur un coup de tête. Il faut d’abord imager ce qui sera, une fois le mur démoli. Placer des théories sur la façon de procéder pour éviter de déduire un mur porteur et risquer de faire s’écrouler toute la maison.

Déterminer la nature d’une simple cloison

Ceci est une étape très important. Il ne suffit pas de détruire un mur parce que c’est à ce niveau que l’on veut agrandir. Si c’est la méthode que vous cherchez à appliquer, vous risquerez une catastrophe. De plus, casser un mur porteur et une cloison n’utilise pas la même technique. Il est plus facile de casser une cloison contrairement, au mur porteur qui demande beaucoup de préparation. Il est donc primordial de les différencier. En tout cas, vous pouvez clairement identifier une cloison en allant dans les magasins de bricolage, ne serait-ce que pour se renseigner. Cliquez ici pour plus d’informations.

Votre point de vue doit se concentrer sur l’épaisseur des murs. En général, une simple cloison est beaucoup plus fine qu’un mur porteur. On peut également déterminer la nature du mur en le toquant. Une cloison sonne creux, simplement connue par sa composition. Un mur porteur est plus structurel qui n’émet que des sons fermes. Il faut également évaluer la vétusté du bâtiment, car plus la maison est ancienne, plus les poutres s’affaiblissent et donc une simple cloison peut devenir un mur porteur. Si l’on n’est pas sûr au risque de tout faire écrouler, il vaut mieux demander l’avis d’un professionnel.

Une des étapes importantes avant de casser une cloison

Il ne suffit pas de déterminer la cloison et de l’abattre bêtement, il faut revoir les plans de construction pour éviter de tomber sur un réseau électrique ou sur la plomberie. Ceci n’est pas forcément obligatoire, mais du moment qu’un fil ou un tuyau sort de votre mur c’est qu’il y a certainement un réseau électrique ou plomberie quelque part. Toutes ces installations sont encastrées et il faut les repérer avant de tout casser. Actuellement, il est aussi possible de détecter la présence d’un circuit derrière une cloison via un appareil conçu pour.

Est-il envisageable de casser un mur porteur ?

Rien n’empêche la propriété du bâtiment de démolir sa propriété. Néanmoins, il faut passer par diverses étapes avant de le faire. Dans ce genre de situation, si l’objectif est d’effectuer des aménagements, il est toujours préférable de demander à un architecte ou un ingénieur en béton si votre projet est faisable. Il faut également prendre en compte la présence avoisinante. Vous ne pouvez pas démolir votre partie du mur simplement parce que vous le vouliez. Si votre logement se trouve dans un bâtiment collectif, il vous faut leurs accords, et ce, si l’expert autorise la démolition. Au cas où le mur porteur fragilise le reste du bâtiment, il faut installer des poutres de soutien.