Le régime amincissant et le fromage

Quand on commence à perdre confiance en soi devant le miroir que l’on arrive plus à rentrer dans ses vêtements préférés, c’est là qu’on a compris que l’obésité est en route. On repousse alors les repas trop gras pour se mettre au régime. Mais étrangement, le formage est toujours là, recommandé même par le diététicien. Et pourtant, on pense qu’il est trop gras et trop salé. Il y a même ce qui utilise cet ingrédient incontournable de la gastronomie française pour maigrir. Est-ce possible ?

Le fromage n’est pas aussi gras que cela !

Avec des milliers de variétés recensées dans l’Hexagone, le formage est un emblème culturel de la gastronomie française. On l’adore garnir nos plats, mais jamais on n’aurait pensé qu’il pourrait aider à perdre du poids. À vrai dire, on a tous pensé que cette nourriture est trop grasse pour être utilisé dans le cadre d’un régime minceur. Eh bien, on avait tort, car le fromage est moins gras, contrairement aux idées reçues. On voit parfois sur les étiquettes un taux important de matières graisses, mais il semblerait que ce qu’on voit n’est pas tout.

Pour le Camembert en particulier, le fromage de référence dans le pays, il est affiché que le taux des matières grasses dans le produit est estimé à 48 % alors qu’en réalité, il n’y a que 22 g de lipides sur 100 g de fromage, soit 22 %. Quant au reste de variétés de fromages pâtes molles les plus consommées telles que les chèvres frais, le féta, la ricotta ou encore le Saint-marcellin, ils n’apportent que 150 à 280 kcal/100g. C’est parce qu’ils comportent abondamment de l’eau. Cet apport calorique est considérablement moins important que celui des chocolats au lait et d’autres rillettes tant appréciées.

Les fromages avec des teneurs en eau faibles sont ceux qui apportent plus de calories avec 350 à 420kcal/100g. Ce sont en général les pâtes dures. Il suffit alors de consulter le fromager en ligne pour obtenir le fromage que vous avez besoin.

Le fromage pour mincir, vrai au faux ?

Manger des nourritures grasses ne fait pas forcément grossir. Ce qui optimise le gain du poids est en réalité les mauvaises graisses et le fromage n’en fait pas partie. Riche en calcium, il permet de préserver la santé des dents et des os, mais on ne savait pas que le calcium limiterait la prise de poids. D’après les nutritionnistes, le taux important du calcium dans cette nourriture permet de freiner l’absorption des acides gras au niveau de l’intestin.

Cela veut dire que toutes ses graisses ne sont pas toutes absorbées par l’intestin. Le taux des matières grasses est donc déjà faible, mais elles ne sont pas toutes absorbées. C’est qui explique la raison pour laquelle les gros mangeurs de fromages ne sont pas tous gros.

On comprend mieux maintenant pourquoi les fromages ne se séparent jamais des assiettes des personnes qui suivent des régimes minceur. En vérité, ce sont les nutritionnistes et les diététiciens qui conseillent la consommation de cette nourriture.